Lignes directrices pour la Bourse de recherche Mark Rosenfeld en journalisme d’enseignement supérieur

Date limite des mises en candidature :

Le lundi 20 mars 2023

Justification :

Il y a une pénurie marquée de reportages d’enquête éclairés sur les enjeux de l’enseignement supérieur canadien dans les médias canadiens. La Bourse de recherche Mark Rosenfeld en journalisme d’enseignement supérieur de l’Union des associations des professeurs des universités de l’Ontario (OCUFA) a pour but de combler cette lacune, et de soutenir les personnes qui désirent poursuivre un journalisme approfondi sur l’enseignement supérieur. Les candidats ayant des approches perspicaces, imaginatives et novatrices d’un large éventail d’enjeux relatifs à l’enseignement supérieur sont encouragés à proposer leur candidature.

Conception et exigences :

Une bourse de recherche annuelle est décernée à un projet de recherche d’enquête dans le domaine de l’enseignement supérieur canadien, notamment l’enseignement supérieur canadien dans un contexte provincial, national ou international. Nous encourageons les demandes portant sur n’importe quel sujet de ce domaine, notamment les politiques publiques, les relations de travail, le marché du travail universitaire, la gouvernance, le financement, l’enseignement, la recherche, la bibliothéconomie et la gestion de l’information, les données démographiques, la qualité de l’éducation, la liberté d’expression et la liberté universitaire, l’équité et la diversité, l’autochtonéité et la réconciliation.

Le projet gagnant doit inclure de nouvelles recherches et analyses d’enquête – il ne peut pas simplement reproduire des recherches existantes ou en cours, bien qu’il puisse s’en inspirer. L’accent est mis sur le soutien aux projets qui sont novateurs et qui font la promotion de nouvelles façons de se pencher sur les enjeux examinés, dont l’utilisation de nouvelles plateformes de publication et de distribution des médias numériques.

La bourse de recherche est d’une valeur de 10 000 $ et est administrée par l’OCUFA. La première moitié de la bourse est payable au début du projet et la seconde moitié à sa conclusion. Le lauréat de la bourse de recherche doit terminer et publier ou diffuser le projet de recherche d’enquête dans un délai d’un an après l’octroi de la bourse de recherche. Un court rapport intermédiaire est exigé si le projet n’a pas été publié ou diffusé dans les six premiers mois de l’octroi de la bourse. L’OCUFA n’exerce aucun contrôle éditorial ni ne porte de jugement sur le projet.

La bourse de recherche vise à couvrir les frais liés à la recherche et au reportage, à la location d’équipement et aux déplacements. Sur demande, l’OCUFA aide à identifier et à couvrir les coûts du mentorat d’un journaliste chevronné approprié pour aider à guider le candidat jusqu’à la publication ou diffusion du projet.

Toute publication ou diffusion du travail financé par la bourse doit citer le soutien financier de la Bourse de recherche Mark Rosenfeld de l’OCUFA en journalisme sur l’enseignement supérieur. Le travail publié demeure la propriété intellectuelle du lauréat de la bourse de recherche, mais l’OCUFA se réserve le droit de publier le projet dans la revue de l’enseignement supérieur de l’OCUFA, Academic Matters (en ligne et en version imprimée), et dans la promotion de la bourse de recherche.

Une fois le projet terminé, le lauréat de la bourse de recherche doit présenter un mémoire de réflexion de 500 mots ou moins qui sera utilisé dans les volets de la bourse de recherche dans les sites Web de l’OCUFA et d’Academic Matters. Le mémoire de réflexion doit porter sur les connaissances acquises au cours de la recherche, de l’élaboration d’une analyse et de la publication ou diffusion du projet.

Admissibilité :

La bourse de recherche est ouverte aux Canadiens, aux résidents permanents et aux non-Canadiens titulaires d’un permis de travail valide, qui travaillent dans un média quelconque en tant que pigistes, ou qu’employés à temps partiel ou à plein temps. Les étudiants journalistes sont également admissibles. Les mises en candidature d’équipes de journalistes sont aussi acceptées. Les anciens lauréats de la bourse de recherche de l’OCUFA en journalisme d’enseignement supérieur ne sont pas admissibles. Les candidats doivent accepter de suivre les lignes directrices de l’Association canadienne des journalistes en matière d’éthique.

Comment présenter une demande :

Chaque année, l’OCUFA lance un appel de propositions de projets d’enquête novateurs. Les postulants doivent présenter, en anglais ou en français, un dossier de mise en candidature comprenant les éléments suivants :

  1. Un curriculum vitæ.
  2. Un argumentaire clairement ciblé et bien rédigé, limité à 300 mots, démontrant la compréhension et les connaissances du domaine de recherche proposé, et soulignant sa pertinence pour un public canadien et son incidence possible sur l’enseignement supérieur et sur la politique publique générale.
  3. Un plan de reportage d’un maximum de 500 mots décrivant comment le travail sera recherché, produit, présenté aux médias et publié ou diffusé au cours de l’année durant laquelle la bourse de recherche est octroyée.
  4. Un budget détaillé indiquant les dépenses prévues pour le financement de la bourse de recherche.
  5. Un maximum de trois vidéoclips ou exemples de rédaction. Ceux qui travaillent dans les médias numériques, à la radio ou à la télévision peuvent soumettre des exemples dans leur média respectif.
  6. Jusqu’à trois lettres de recommandation professionnelles d’un maximum de deux pages chacune provenant de rédacteurs en chef superviseurs connaissant bien le travail du candidat. Les étudiants peuvent prendre des dispositions pour obtenir une lettre de recommandation d’un membre du corps professoral parlant de leur capacité à entreprendre avec succès le projet de recherche d’enquête. Veuillez noter que la date limite pour les lettres de recommandation est la même que la date limite pour le dossier de mise en candidature, la demande de recommandations doit donc être communiquée suffisamment à l’avance.
  7. Une lettre d’un média bien établi et respecté exprimant son intérêt pour la publication ou la diffusion du projet terminé en anglais ou en français (facultatif).

Processus et critères de sélection :

Le comité de sélection est composé de trois membres du corps professoral d’écoles universitaires de journalisme et de communication, d’un journaliste chevronné actif, d’un membre du corps professoral spécialisé dans la recherche sur l’enseignement supérieur, d’un membre du comité directeur de l’OCUFA, du directeur principal associé de l’OCUFA et de la responsable des communications de l’OCUFA.

La préférence est donnée :

  • Aux candidats qui font preuve d’une capacité à exécuter une analyse indépendante, incisive et perspicace, et d’un sens de la narration novateur, et qui possèdent un bilan de réalisations très louable, attesté par des publications ou diffusions de grande qualité;
  • Aux propositions qui s’appuient sur des facteurs de justice sociale, économique ou politique, qui ont des répercussions importantes sur la politique publique et d’enseignement supérieur du Canada et qui visent à susciter un changement positif;
  • Aux propositions assorties d’une stratégie détaillée de publication ou de diffusion et de dissémination, destinée à susciter l’intérêt et la discussion sur les enjeux examinés, notamment des détails sur la manière d’attirer et d’engager le public par voie électronique et dans d’autres médias avant et après la publication. La stratégie numérique doit inclure les dimensions audio ou visuelles qui seront utilisées (p. ex. vidéo, animation, photographie, balado, diffusion Web, etc.) qui engageront activement le public et elle doit veiller à ce que le travail demeure accessible dans un format électronique.

Questions :

Les candidats éventuels qui ont des questions sur la bourse de recherche, sur le processus, ou sur le dossier de mise en candidature doivent prendre contact avec la responsable des communications de l’OCUFA, Manisha Aggarwal-Schifellite

MISE EN CANDIDATURE

© Toute reproduction interdite. 2023 OCUFA. Le contenu des élections est autorisé par l’Union des associations des professeurs des universités de l’Ontario.